Informations publiques
Informations publiques

Vaccination de rappel avec un vaccin à ARNm

Auffrischimpfung mit einem mRNA-Impfstoff Bild
Les vaccins à ARNm protègent très bien des formes graves du COVID-19 avec hospitalisations. Cependant, cette protection peut diminuer avec le temps chez les personnes dès 65 ans. Une dose de rappel leur est donc recommandée à partir de quatre mois après la dernière injection. Les observations actuelles n’indiquent pas clairement si la protection vaccinale contre des formes graves chez les personnes de moins de 65 ans et contre de nouveaux variants du virus diminue. Par contre, la protection contre les formes légères de la maladie et contre la transmission du virus diminue chez tout le monde avec le temps, à une vitesse différente en fonction du variant. C’est pourquoi la vaccination de rappel est également recommandée aux personnes de 16 à 64 ans. Actualisé le 28.01.2022 / 25.02.2022

Les vaccins à ARNm protègent très bien des formes graves du COVID-19 avec hospitalisations. Cependant, cette protection peut diminuer avec le temps chez les personnes dès 65 ans. Une dose de rappel leur est donc recommandée à partir de quatre mois après la dernière injection. Les observations actuelles n’indiquent pas clairement si la protection vaccinale contre des formes graves chez les personnes de moins de 65 ans et contre de nouveaux variants du virus diminue. Par contre, la protection contre les formes légères de la maladie et contre la transmission du virus diminue chez tout le monde avec le temps, à une vitesse différente en fonction du variant. C’est pourquoi la vaccination de rappel est également recommandée aux personnes de 16 à 64 ans.

Actualisé le 28.01.2022 / 25.02.2022

Downloads / Commandes

Aussi intéressant

Informations publiques

Pourquoi se faire vacciner contre le COVID-19 ? Il y a beaucoup de bonnes raisons à cela. La vaccination est capitale pour lutter contre la pandémie. Elle complète les autres mesures, telles que les règles d’hygiène et de conduite. La vaccination protège c…

25 langues
Informations publiques

Après la dernière vague cet été, le nombre d’infections au COVID-19 est actuellement relativement bas. Toutefois, sur la base des expériences faites jusqu’ici avec le SARS-CoV-2, on s’attend à une hausse des transmissions du virus à partir de l’automne 202…

3 langues