Informations publiques
Informations publiques

Situation sociale et hospitalisations pour maladies chroniques

Obsan Rapport 11/2020

Titelbild Obsan Bericht Nov2020
Le rapport montre que certains groupes sociaux en Suisse présentent un risque accru d'hospitalisation en raison de maladies chroniques. Les personnes concernées sont celles qui ont un niveau de formation bas, de faibles ressources sociales et qui ne sont pas intégrées sur le marché du travail. Les gradients sociaux les plus marqués sont observés pour le diabète, l'insuffisance cardiaque, la BPCO et l'asthme, soit des maladies pour lesquelles un séjour à l'hôpital pourrait être évité par un traitement ambulatoire adéquat, ainsi que pour le cancer du poumon et les maladies psychiques. Le rapport discute les causes possibles des risques accrus d'hospitalisation pour les groupes de population socialement défavorisés et donne des pistes pour réduire ces risques.

Le rapport montre que certains groupes sociaux en Suisse présentent un risque accru d'hospitalisation en raison de maladies chroniques. Les personnes concernées sont celles qui ont un niveau de formation bas, de faibles ressources sociales et qui ne sont pas intégrées sur le marché du travail. Les gradients sociaux les plus marqués sont observés pour le diabète, l'insuffisance cardiaque, la BPCO et l'asthme, soit des maladies pour lesquelles un séjour à l'hôpital pourrait être évité par un traitement ambulatoire adéquat, ainsi que pour le cancer du poumon et les maladies psychiques. Le rapport discute les causes possibles des risques accrus d'hospitalisation pour les groupes de population socialement défavorisés et donne des pistes pour réduire ces risques.

Downloads / Commandes

Aussi intéressant

Informations spécialisées

Une feuille à imprimer contenant une brève information sur la diphtérie, à remettre aux personnes à vacciner avant la vaccination. La prochaine date de vaccination peut y être inscrite.

12 langues
Informations publiques

Depuis mai 2022, les cas de variole du singe répertoriés en Europe et ailleurs sont en augmentation. La Suisse est également touchée. La maladie se transmet par contact étroit. Il convient de consulter un médecin en cas de symptômes

4 langues